Achetez un logement en couple : découvrez nos conseils et bonnes pratiques | Groupe Launay

Vous êtes marié, pacsé ou en concubinage et vous souhaitez acquérir un logement à deux ? Groupe Launay répond à toutes vos questions pour vous aider à acheter votre appartement ou votre maison en couple en toute sérénité.

Investir dans un logement en couple : comment bien se préparer ?

 

Vous êtes marié, pacsé ou en concubinage et vous souhaitez acquérir un logement à deux ? Comment obtenir un prêt ? Quel régime choisir ? Comment anticiper les pires scénarios : séparation ou décès ? Le Groupe Launay répond à toutes vos questions pour vous aider à acheter votre appartement ou votre maison en couple en toute sérénité.

Acheter en couple augmente les chances d’obtenir un emprunt

Tout d’abord, un achat immobilier en couple présente certains avantages, surtout auprès des banques. En effet, les couples ont généralement moins de mal à obtenir leur prêt bancaire, tout simplement car, à deux, la capacité de remboursement augmente. Il en va de même pour le reste à vivre qui représente la somme d’argent qu’il reste à l’emprunteur une fois les mensualités payées.

Investir dans un logement lorsqu’on est en concubinage

Une fois la question de l’emprunt réglée vient le moment d’acheter, et c’est à cet instant qu’il faudra choisir sous quel régime acquérir le bien. Pour les concubins, la question ne se pose pas, car aux yeux de la loi, aucun contrat ne les unit. Acheter avec son concubin, place donc le bien en situation d’indivision. Chacune des parties se voit attribuer une quote-part équivalente à ce qu’elle a apporté pour acheter le bien. Attention, en cas de décès, la part du défunt ne sera pas attribuée au survivant, mais aux héritiers de ce dernier, sauf testament prévoyant un autre avenir au bien.

Les couples mariés et pacsés, des régimes spécifiques

Les couples mariés et pacsés peuvent tout à fait obtenir ce régime de séparation des biens, et c’est d’ailleurs celui qui s’applique par défaut en cas de pacs. La différence avec les concubins : en cas de décès, les couples mariés et pacsés bénéficient d’une exonération des droits de succession. 

Pour les couples mariés, l’indivision doit faire l’objet d’un accord du couple, sinon le bien est soumis au régime de la communauté universelle. Ce statut prévoit que les acquisitions immobilières obtenues après le mariage font partie des biens communs. Ainsi, peu importe l’apport financier de l’un ou de l’autre, le couple est propriétaire à parts égales du bien.

À noter : pour éviter les contraintes de l’indivision, il est aussi possible pour le couple d’investir en SCI ou même en tontine.

Partager la page
Recevez nos dernières nouveautés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir en exclusivité toutes les informations du Groupe Launay.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent..
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques anonymes de visites, vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus, cliquez ici.