Crise du COVID-19 : Franck et Jérôme LAUNAY prennent la parole

Face à la situation sanitaire inédite que nous vivons tous actuellement, Franck et Jérôme LAUNAY, les dirigeants du Groupe éponyme, ont souhaité prendre la parole en répondant à quelques questions.

Franck et Jérôme LAUNAY

Quelles sont les principales préoccupations du Groupe face à la crise actuelle ?

Jérôme L. : Notre première priorité a été de protéger la santé de nos salariés en mettant en place des mesures de précaution. Compte tenu des impératifs sanitaires et pour ne pas faire supporter à nos collaborateurs des risques individuels, notre siège social Rennais, ainsi que nos agences de Nantes, Bordeaux et Lyon ont été fermés dès le début du confinement.

En parallèle, nous avons déployé un plan de continuité d’activité, en favorisant notamment la pratique du télétravail, afin de limiter au maximum l’impact de cette crise sanitaire sans précédent sur le déroulement de nos activités. Par solidarité économique et soucieux de soutenir nos entreprises de construction partenaires, nous avons également décidé de réduire nos délais de paiement de 30 jours et ce, jusqu’à la fin de l’année, pour les aider à traverser cette période difficile et ainsi favoriser la reprise de l’activité au sortir de cette crise. Il nous a semblé en outre important d’apporter notre soutien à plusieurs opérations de solidarité en faveur des soignants, des hôpitaux et des plus démunis.

Actuellement, notre principale préoccupation est d’organiser, en concertation étroite avec les différents intervenants à l’acte de construire, les conditions de reprise d’activité de nos chantiers. Nos équipes techniques sont par conséquent très mobilisées pour appréhender avec clairvoyance les nouvelles contraintes sanitaires, réglementaires et techniques à la bonne exécution des travaux de construction. Il est en effet primordial d’adapter l’organisation et la méthodologie de travail de nos différents chantiers, afin de garantir la sécurité et la santé des personnes. La responsabilité d’un chantier est une responsabilité collective.

Quel est votre état d'esprit après 5 semaines de confinement ?

Jérôme L. : A chaque étape du confinement, j’ai été traversé, comme tout le monde, par plusieurs sentiments. D’abord, l’idée que l’arrêt serait court. Puis l'inquiétude devant cet évènement sanitaire qui peut avoir des répercussions personnelles. Et enfin, la nécessité de s’adapter et le désir de rebondir, d’aller de l’avant. Même si le 11 mai ne sera pas synonyme de retour à la normale, c’est une perspective, un point de départ laissant entrevoir une nouvelle trajectoire. Au plan économique, nous nous préparons à une reprise de l’activité très progressive et graduelle.

Le secteur d’activité du BTP est particulièrement impacté par la pandémie, et la reprise des travaux que nous constatons actuellement intervient en mode dégradé du fait notamment de la mise en place des mesures de sécurité. Face à cette situation, notre volonté est de privilégier un travail collaboratif et concerté avec nos entreprises partenaires, dans l’intérêt de la sécurité des intervenants mais aussi de la relance de l’activité.

Cette crise sanitaire va durablement modifier nos habitudes, notre économie, et plus particulièrement le secteur de la construction. J’ai la conviction qu’elle va changer certains paradigmes, accélérer les transitions et engendrer de profondes mutations pour que nous nous relevions plus forts. Disposant de solides atouts humains et d’une structure financière saine, notre groupe est prêt à relever ce nouveau défi de la résilience.

Pensez-vous que les secteurs de la promotion immobilière et de l’aménagement urbain vont connaître de profonds changements au sortir de cette crise ?

Franck L. : La crise dramatique et effrayante que nous sommes en train de vivre doit agir comme un signal d’alarme pour la profession mais également, bien entendu, pour l’ensemble des activités économiques. Elle doit nous engager à agir. On ne peut pas faire comme si de rien n’était et ne rien changer dans notre pratique. Nous devons reconsidérer nos modes de productions et de consommation et, plus globalement, notre relation avec le Vivant.

L’activité humaine a modifié considérablement l’équilibre des écosystèmes alors même que paradoxalement, la biodiversité est indispensable à la survie de l’espèce humaine. La biodiversité, c’est un peu notre assurance-vie !

L’immédiateté de la menace du coronavirus va favoriser une prise de connaissance car la santé est la première préoccupation de tout un chacun. Le désir de nature du citadin coïncide aujourd’hui avec la nécessité de rendre nos villes résilientes, capables de résister aux chocs climatiques et énergétiques, plus autonomes sur le plan alimentaire et plus favorables à la biodiversité.

Le Groupe LAUNAY s’est engagé dans cette voie depuis la fin des années 2000 à travers la conception à CHANTEPIE (35), en 2007, du programme « EDEN SQUARE », véritable manifeste du développement durable, pensé par les architectes HAUVETTE et CHAMPENOIS ASSOCIES et articulé autour d’une serre bioclimatique XXL, abritant un jardin luxuriant (pyramide d’or 2012). Trois autres nouveaux projets en cours de construction ou d’études opérationnelles illustrent parfaitement notre envie de construire autrement.

- UTOPIA à BRUZ (35) dessiné par Pierre CHAMPENOIS Architecte (75) et EKKO à BORDEAUX (33) conçu par DUNCAN LEWIS (33) avec la volonté de mettre en œuvre une matière subtile : le désir de vivre et d’habiter ensemble à la faveur d’espaces partagés et plus particulièrement d’une agriculture urbaine pour une végétalisation comestible. Ces deux projets sont en cours de travaux. UTOPIA a reçu la pyramide d’or de l’innovation 2019 et EKKO, la pyramide d’argent de l’innovation 2019.

- Un nouveau projet est en cours d’études en partenariat avec l’architecte franco-belge mondialement connu, Julien DE SMEDT, pour développer à CESSON SEVIGNE (35) un concept de construction durable autour de la frugalité heureuse à travers le prisme de 3 axes de réflexion : Matériaux biosourcés (ossature bois) / Agriculture urbaine / Volume capable.

Eden Square

Qu'est-ce que cet événement vous aura appris ?

Franck L. : Tout d’abord, je suis frappé par la grande fragilité de l’espèce humaine dans un monde devenu fou quand on y pense ! En octobre, peut-être même en novembre, un virus circulait tranquillement sur une population de chauve-souris, quelque part en Asie du Sud-Est. Cinq mois plus tard… il a contaminé quasiment toute la planète !

Ensuite, l’une des leçons à tirer de cette crise sanitaire, concerne la nécessité de relocaliser une partie des activités en France.

Le BTP n’échappe pas à ce constat car plusieurs chantiers étaient susceptibles de réduire de cadence voire de s’arrêter avant le confinement faute de matériaux ou composants en provenance de Chine. Nous devons retrouver une autonomie à minima européenne voire nationale.

Enfin, cette crise va également interroger notre rapport à l’espace et à la mobilité.

D’un côté, cette expérience du confinement et du télétravail « massif » va définitivement faire évoluer les perceptions des entreprises comme des salariés sur les modes d’organisation du travail, et donc sa géographie. Je suis persuadé que cela va avoir des impacts sur le phénomène de métropolisation, mais aussi sur l’immobilier. Si le logement devient un lieu de travail, cela induira des inflexions à long terme dans la pensée architecturale et la conception. Nous aurons aussi à aller plus loin dans la direction de la « dé-spécialisation » de l’immobilier ; sortir du « tout logement » et du « tout tertiaire » pour aller davantage vers des formes hybrides et résilientes.

Le Groupe LAUNAY travaille actuellement à l’élaboration d’un projet immobilier de 80 logements au cœur du quartier hyper connecté, Euratlantique, à deux pas de la gare de BORDEAUX. Nous proposerons, en collaboration avec notre architecte, Nicolas Reymond (75), une conception intégrant lieu de travail et lieu de vie. Il s’agira de permettre à ceux qui travaillent à domicile de pouvoir aménager les espaces de vie personnelle et de la vie professionnelle en fonction de leurs moyens et de leurs besoins (concept SOHO, Small Office, Home Office).

Partager la page
Recevez nos dernières nouveautés

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir en exclusivité toutes les informations du Groupe Launay.

Ce site est protégé par reCAPTCHA et les règles de confidentialité et les conditions d'utilisation de Google s'appliquent..
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques anonymes de visites, vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d'intérêts et vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Pour en savoir plus, cliquez ici.